Rechercher
  • Ekite

Le Design System pour les non-designers

Quand on ne travaille pas avec des designers UX ou UI ou qu'on n'en est pas un·e soi-même, la notion de Design System n'est pas nécessairement immédiate. Aujourd'hui, on se pose des questions sur l'apport du Design System et le rapport entre lui et ses utilisateurs. Si vous êtes déjà familiers avec ce type d'outil, vous pouvez passer votre chemin, cet article étant destiné aux personnes non acculturées.


Un Design System, qu'est-ce que c'est ?

Un Design System, c'est un outil utilisé pour concevoir des produits numériques, à destination des concepteurs UX (User Experience) et UI (User Interface) afin d'assurer l'homogénéité et la cohérence de l'expérience vécue par les personnes utilisant les différents produits dépendant d'une même entité. Par exemple, si vous commandez vos billets sur le site internet SNCF ou si vous téléchargez votre billet sur l'application mobile, vous remarquerez une grande similitude entre les éléments visuels et le fonctionnement de ces deux outils. C'est parce qu'ils dépendent tous les deux d'un même Design System. Concrètement, on y retrouve plusieurs livrables (sans être exhaustif) : les éléments composant l'identité visuelle de la structure représentée, des principes de design mais également les déclinaisons techniques afin que les développeurs n'aient pas à recréer chaque élément qui existe déjà.

Design System illustration
Source : sqli.com

OK cool, mais à quoi ça sert ?

Qu'il s'agisse du Design System d'une entité internationale ou, d'un produit conçu et développé par une seule personne, il trouvera son utilité. De façon évidente, il permet d'homogénéiser les pratiques et d'éviter de générer de la confusion chez les utilisateurs. Il permet aussi de fédérer les équipes autour d'une vision commune du design, que chacun·e viendra enrichir en fonction des nouveaux besoins. Cette vision permet d'animer les équipes et de donner du sens aux prises de décision. Enfin, et c'est le point le plus pragmatique, il permet à tous les membres de l'organisation de gagner du temps. Ne pas devoir imaginer un nouveau visuel, une nouvelle configuration ou une nouvelle expérience, c'est gagner du temps sur des tâches fastidieuses pour se concentrer sur de la recherche UX ou d'autres sujets. De même pour les développeurs, la ré-utilisabilité des composants est un avantage précieux dans un monde où il est toujours plus vital de pouvoir délivrer rapidement.


Super, est-ce que c'est utile tout le temps ?

A l'échelle d'une grande organisation, l'outil s'impose de lui-même comme le meilleur moyen de partager et maintenir des éléments de design entre les différents métiers qui en ont besoin. Cela devient moins évident pour de petites équipes ou des personnes travaillant seules, même s'il peut être intéressant d'avoir cet outil pour capitaliser lorsque l'on doit travailler sur plusieurs sujets en parallèle.


Ça a l'air trop beau, c'est quoi les contraintes ?

Forcément, un Design System peut vite devenir une grosse machine et il est nécessaire de suivre quelques règles pour éviter qu'un outil voué à l'harmonie devienne l'épicentre d'un chaos incontrôlable. Il peut être nécessaire d'avoir un minimum d'expérience afin d'avoir le recul nécessaire et déterminer ce qu'il est pertinent d'y intégrer et son fonctionnement. Il est également important de faire preuve d'une grand rigueur afin de le maintenir et que sa vie soit aussi épanouie que sereine. Enfin, un dernier point d'attention est d'avoir une politique claire afin de pouvoir l'appliquer et le mettre en place correctement. S'il est mal ou pas communiqué, vous aurez toute les chances de le voir faillir à remplir son objectif, ce qui serait fort dommage, vous en conviendrez.


Conclusion

Voilà, vous avez toutes les clés pour comprendre ce qu'est un Design System et à quoi sert cet outil. Pour continuer à vous acculturer au Design, vous pouvez aller vous renseigner sur le concept d'Atomic Design qui en est une composante importante (cf vidéo un peu plus haut).